/, Le Travail parlementaire, Non classé/Le Revenu Universel d’Activité

Le revenu universel d’activité (RUA)

 

 

Le lundi 3 juin 2019 a débuté la concertation institutionnelle et citoyenne sur le Revenu Universel d’Activité (RUA). Il permettra de soutenir, de manière efficace, la lutte contre la pauvreté.

 

 

 

Pourquoi faut-il un revenu universel d’activité ?

Le 13 septembre 2018, lors de sa présentation du Plan pauvreté, le Président de la République a annoncé le projet gouvernemental de Revenu Universel d’Activité (RUA). Alors que le système d’aides sociales est devenu trop complexe, et que les Français ne comprennent plus ce à quoi ils ont droit, le revenu universel d’activité permettra de réunir le plus grand nombre de prestations dans un seul dossier. Aujourd’hui le non-recours aux aides sociales peut atteindre jusqu’à 40% pour certaines aides sociales (30% pour le RSA) : ce projet de loi permettra de lutter efficacement contre la pauvreté, en luttant contre le non-recours aux droits.

Aussi, les prestations actuelles n’incitant pas assez à la reprise d’activité, ce projet permettra une amélioration dans ce domaine. En effet, aujourd’hui, la reprise d’une activité au cours du trimestre signifie la diminution de certaines prestations au suivant. Le revenu universel d’activité serait donc la solution à laquelle la République aimerait faire appel pour changer et corriger cela.

 

 

Le revenu universel d’activité, comment ça fonctionne ?

Le socle du revenu universel d’activité proposé serait une fusion du RSA, de la prime d’activité, et des allocations logement. D’autres prestations pourraient par ailleurs, au fil des discussions gouvernementales et parlementaires, être ajoutées : l’allocation aux adultes handicapés, l’allocation de solidarité spécifique ou encore l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

Le revenu universel d’activité se consacrera également au droit de se former, de reprendre progressivement une activité, et de suivre l’accompagnement d’insertion proposé.

 

Pour quand la loi est-elle prévue ?

La loi sera portée pour 2020. La concertation a été lancée par Agnès Buzyn et Christelle Dubos, et sera organisée par Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la Prévention et à la Lutte contre la Pauvreté. Cette concertation rassemblera syndicats, partenaires sociaux, associations, collectivités territoriales, administrations, et bénéficiaires. Affaire à suivre…

2019-09-02T12:32:17+02:00lundi, 2 Sep 2019|Catégories : La Circo 9, Le Travail parlementaire, Non classé|Mots-clés : , , , |

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer